Le Bataillon Carré

Equipe Française du jeu Histwar
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Scénario: Bataille de Gorodeczna 12 août 1812

Aller en bas 
AuteurMessage
Bussy
Admin
avatar

Messages : 470
Date d'inscription : 10/05/2014
Age : 48
Localisation : Genouillac

MessageSujet: Scénario: Bataille de Gorodeczna 12 août 1812   Lun 29 Déc - 0:11

La bataille de Gorodeczna 12 août 1812








Pack à Télécharger:

https://www.dropbox.com/s/3spei3n5mda7ail/Gorodeczna_aout_1812.zip?dl=0

La Carte de 15 km


Odb Franco-Autrichien:

49 306 hommes (37 316 inf / 9 600 cav / 186 canons)

Odb Russe:

53 724 hommes (38 880 inf / 12 360 cav / 184 canons)

Le 11 août 1812, les Autrichiens marchent sur Kobrin, en tête la cavalerie de Frimont puis les divisions Bianchi, Siegenthal et Trautenberg. Frimont est cantonné en arrivant devant Gorodeczna mais l'infanterie autrichienne replie les troupes avancées et bivouaque sur les hauteurs de Gorodeczna. Reynier qui suit le corps autrichien franchit le défilé Koszibrod et prend position vers Zabin en poussant des avant-postes sur Podubna. Schwarzenberg juge le défilé de Gorodeczna difficile à enlever de front et décide de tourner l'aile gauche des russes avec le gros de ses forces tandis que le reste attaquera de front.

En conséquence, Reynier débouchera par la fôret sur la gauche de la position ennemie; une partie du corps autrichien l'appuiera; le reste maintiendra les russes de front. Le corps autrichien forme donc deux groupes. Le premier, composé de la division Trautenberg, de la brigade de Liechtenstein, de deux divisions de dragons, de deux divisions de hussards et de quatre batteries, sous les ordres de Frimont, occupe Gorodeczna et doit attirer de son côté l'attention de l'ennemi; il défendra à outrance le défilé de Gorodeczna et se reliera, à sa droite, aux troupes chargées de l'attaque principale; un petit détachement surveillera les derrières. 

le deuxième groupe autrichienappuiera le 7è corps français; à cet effet, la division Siegenthal se porte dans la matinée du 12 août sur Podubna pour y relever les saxons de Reynier; elle doit suivre le mouvement de Rreynier dès qu'elle sera elle-même relevée à Podubna par une brigade envoyé par Ffrimont (brigade Lilienberg de la division Bianchi) mais finalement, Siegenthal arrivé à midi à Podubna reçoit l'ordre  d'y rester et c'est la brigade Lilienberg qui est chargée d'appuyer Reynier. Enfin, une autre brigade (prince de Hesse-Homburg) marche également sur Podubna où elle n'arrivera qu'à 15 heures. Il résulte de ces dispositions que Reynier va se trouver presque seul chargé de l'attaque principale.

Reynier se met en marche à 10 heures pour gagner le chemin de Cherechew à Tebele et déboucher dans le flanc gauche des russes à l'abri des bois. Vers midi, le général Zeichmeister qui commande l'avant-garde sort de la forêt et pousse sa cavalerie en avant pour couvrir le déploiement de l'infanterie; la brigade autrichienne Lilienberg prolonge la gauche de la division saxonne (LeCoq); la 2è division (Funck), réduite à la brigade Sahr, a quitté Podubna à l'arrivée de Siegenthal et vient se placer en réserve. Vers 17 heures, Schwarzenberg, sur la demande de Reynier, lui envoie la brigade de cavalerie Frehlich qui n'interviendra que tardivement dans le combat.

Du côté des russes, Tormasov a placé le 11 août au soir l'avant-garde de Lambert et le corps de Markov à cheval sur la route de Koszibrod et le corps de Kamenski (commandé par Sherbatov) en seconde ligne. Le 12 au matin, Ssherbatov prend position en face de Podubna et rejette les saxons qui tentent de déboucher de la digue. Surpris par l'attaque dirigée contre son aile gauche, Tormasov fait changé de front au corps de Sherbatov et le forme face à la forêt, sa gauche couverte par un régiment de Dragons formant échelon en arrière; un régiment d'infanterie reste cgargé d'observer la digue de Podubna. Puis, le danger devenant de plus en plus grand à son aile gauche, Tormasov ne laisse devant Gorodeczna qu'un régiment d'infanterie, un de dragon et six pièces; tout le reste du corps de Markov vient prolonger la gauche de Sherbatov. Les cossaques sont chargés de la liaison entre les deux ailes de l'armée.

Dès le début de l'engagement, le général Lilienberg est blessé et sa brigade souffre beaucoup du feu de l'artillerie russe. La brigade saxonne Sahr entre en ligne, et repousse plusieurs attaques et marche sur les hauteurs au sud de Podubna dont la possession permettra aux deux ailes alliées de se rejoindre mais un echec de ce côté laissera l'aile droite très exposée, loin de tout appui.

Tormasov s'est rendu compte de la situation: il jette contre la brigade Sahr une masse d'infanterie appuyée par vingt pièces de 12. L'infanterie saxonne n'a plus de réserve: Schwarzenberg accourt avec deux bataillons, les jette au delà des marais et dégage la brigade Sahr. Cependant, tous les efforts de la cavalerie russe n'ont pu entammer l'infanterie de Lilienberg. Sahr renforcé par de l'artillerie, se porte en avant. Des deux côtés, on conserve ses positions et, lorsque la lutte cesse, à 19 heures, la bataille reste indécise. A la droite des alliés, la cavalerie russe a attaqué la cavalerie saxonne du général Zeichmeister et l'a repoussé. Néanmoins, l'arrivée de la cavalerie Frehlich et le feu de l'artillerie de Zeichmeister ont permis de tenir les plateaux qui domiment la plaine jusqu'à Ttebele et d'arrêter une tentative des russes pour prendre à revers l'aile droite. Enfin, à l'aile gauche, le général  Frimont se prépare à prendre l'offensive; il a fait taire l'artillerie russe établie en face de lui et fait jetter un pont sur les marais; il va déboucher lorsque la lutte cesse.


Les deux partis s'attribuent la victoire; tous deux passent la nuit sur le terrain. Le 13 au matin, les russes qui ont engagé 38 000 hommes et 42 canons se retirent su Kobrin. Ils comptent 3 000 tués, blessés et disparus. Les troupes alliées qui ont engagés 18 000 hommes perdent respectivement pour les saxons 175 tués, 687 blessés, 68 prisonniers et pour les autrichiens 1250 tués, blessés et disparus.

Les victoires de Gorodeczna et de Polotsk garantissent la sécurité des flancs français et permettent à l'armée française d'avancer d'avantage.

_________________
Général Bussy

"Activité, Activité, Vitesse"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebatailloncarre.forumactif.org
 
Scénario: Bataille de Gorodeczna 12 août 1812
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Campagne] Bataille au Col du Crâne...
» Scénario: Bataille de l'île de Savo 9 août 1942
» Bataille de Monasterio 1812
» Scénario 40k bataille unique (et épique)
» Artillerie durant la bataille des Ardennes (1944)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Bataillon Carré :: Les jeux Histwar :: Histwar Les Grognards HWLG v.3bRC2 :: Scénarios HWLG-
Sauter vers: